ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Auteurs : soumettez
votre article en ligne

APPEL À
CONTRIBUTION

Le comité de rédaction du JESA lance un appel à proposition de numéros spéciaux.

En savoir plus >>
Autres revues >>

Journal Européen des Systèmes Automatisés

1269-6935
Revues des Systèmes
 

 ARTICLE VOL 39/1-3 - 2005  - pp.79-94  - doi:10.3166/jesa.39.79-94
TITRE
Une approche modulaire pour le contrôle de systèmes à événements discrets concurrents

RÉSUMÉ
Dans cet article, nous nous intéressons au contrôle de systèmes à événements discrets concurrents définis par une collection de sous-systèmes interagissant les uns avec les autres. Étant donné un objectif de contrôle, le but consiste à calculer un superviseur maximal assurant cet objectif, sans construire explicitement le système à contrôler. Des approximations du système G sont dérivés à partir des sous-systèmes qui le composent, et une propriété appelée contrôlabilité partielle, devant être vérifiée par l'objectif sur ces approximations, est introduite. Assurer la contrôlabilité partielle de l'objectif sur chacune des approximations permet, sous certaines hypothèses, d'en déduire un superviseur maximal assurant l'objectif de contrôle sur G. Les calculs effectués ont une faible complexité et ne nécessitent pas de construire explicitement le système G, évitant ainsi l'explosion combinatoire inhérente aux systèmes concurrents.


ABSTRACT
In this paper, we are interested in the control of a particular class of Concurrent Discrete Event Systems defined by a collection of components that interact with each other. We investigate the computation of the supremal controllable language contained in the one of the specification. We do not adopt the decentralized approach. Instead, we have chosen to perform the control on some approximations of the plant derived from the behavior of each component. The behavior of these approximations is restricted so that they respect a new language property for discrete event systems called partial controllability condition that depends on the specification. It is shown that, under some assumptions, the intersection of these "controlled approximations" corresponds to the supremal controllable language contained in the specification with respect to the plant. This computation is performed without having to build the whole plant, hence avoiding the state space explosion induced by the concurrent nature of the plant.


AUTEUR(S)
Benoît GAUDIN, Hervé MARCHAND

MOTS-CLÉS
systèmes à événements discrets concurrents, contrôle, contrôlabilité partielle.

KEYWORDS
Concurrent Discrete Event Systems, control, Partial controllability.

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 7.5 €
• Non abonné : 15.0 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (151 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier