ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Auteurs : soumettez
votre article en ligne

APPEL À
CONTRIBUTION

Le comité de rédaction du JESA lance un appel à proposition de numéros spéciaux.

En savoir plus >>
Autres revues >>

Journal Européen des Systèmes Automatisés

1269-6935
Revues des Systèmes
 

 ARTICLE VOL 43/7-9 - 2009  - pp.953-967
TITRE
Analyse des délais de bout en bout pire cas dans des réseaux avioniques

RÉSUMÉ
L'AFDX (standard ARINC 664) est aujourd'hui utilisée pour absorber l'augmentation des échanges de données dans les systèmes avioniques. La certification impose de borner les délais de communication entre ces systèmes. Ce papier présente et compare différentes méthodes pour le calcul d'une borne supérieure garantie du délai de bout en bout sur un réseau AFDX. Le calcul réseau est à la base de l'outil utilisé pour la certification du réseau AFDX de l'A380. Les bornes supérieures obtenues sont le plus souvent pessimistes, entraînant une sous-utilisation du réseau. La méthode des trajectoires, plus récente, peut s'appliquer à l'AFDX. Les premiers résultats montrent qu'elle permet de s'approcher davantage de la borne supérieure exacte. Une approche utilisant la vérification de modèle permet d'obtenir une borne supérieure exacte sur des configurations réseaux dont la taille est limitée, en raison du problème d'explosion combinatoire. Les méthodes sont comparées sur une configuration industrielle réaliste.


ABSTRACT
AFDX (ARINC 664 standard) is currently used to cope with the increasing data exchange needs between avionic systems. The certification imposes to upper bound the endto-end communication delay between these systems. This paper presents and compares approaches for the computation of a guaranteed upper bound of end-to-end delays on an AFDX network. The network calculus approach has been used for the certification of the AFDX network on the A380. Obtained upper bounds are often pessimistic, leading to an under-utilization of the network. The more recent trajectory approach can be applied in the context of AFDX. First results are less pessimistic than those obtained by the network calculus approach. A model checking approach gives an exact upper bound on network configurations which size is limited by a combinatorial explosion problem. Approaches are compared on a realistic industrial configuration.


AUTEUR(S)
Jean-Luc SCHARBARG, Jérôme ERMONT, Henri BAUER, Christian FRABOUL

MOTS-CLÉS
AFDX, délais pire cas, calcul réseau, trajectoires, vérification de modèles.

KEYWORDS
AFDX, worst end-to-end delay, network calculus, trajectories, model checking.

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 7.5 €
• Non abonné : 15.0 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (240 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier