ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Auteurs : soumettez
votre article en ligne

APPEL À
CONTRIBUTION

Le comité de rédaction du JESA lance un appel à proposition de numéros spéciaux.

En savoir plus >>
Autres revues >>

Journal Européen des Systèmes Automatisés

1269-6935
Revues des Systèmes
 

 ARTICLE VOL 43/6 - 2009  - pp.647-660  - doi:10.3166/jesa.43.647-660
TITRE
Violations et migrations ordinaires dans les interactions avec les systèmes automatisés

TITLE
Violations and migrations occuring during interactions with automated systels

RÉSUMÉ
La question des dérives diverses dans les systèmes sûrs trouve une actualité particulière dans la sécurisation progressive des systèmes industriels, particulièrement par le biais de systèmes automatisés et d'assistance. Deux mécanismes s'associent pour accroître le potentiel de violations avec ces systèmes : l'un concerne l'intelligence humaine à domestiquer ces outils pour des usages non prévus mais utiles aux objectifs de performance, et l'autre, presque inverse, à contourner les contraintes inhérentes au système qui bride les possibilités d'action en regard des possibilités qui étaient offertes par une stratégie antérieure et manuelle. En s'inspirant du modèle de migration de Rasmussen (1997), l'article propose un modèle en trois étapes qui rend compte de ce mécanisme qui fait passer le système d'une « violation quasi normale » à un accident spectaculaire. Les notions importantes à débattre et à modéliser sont à la fois les mécanismes spontanés pour vivre avec les contraintes et dérives de tous ordres (avec les effets sur le retour d'expérience) et d'un autre côté les stratégies de sécurisation que l'on peut conseiller pour réguler de façon réaliste le système globalement. Les notions de cycle de vie des systèmes industriels, de place de la sécurité dans ces cycles de vie, de robustesse (résilience) du système et de modèle dynamique de gestion des risques sont au centre de l'article.


ABSTRACT
The matter of deviance in complex industrial systems is gaining importance with the continuous pressure for improving safety, namely with automated and support systems. Two mechanisms make automated systems prone to violations. The first relates to human intelligence using the added value of computer-assisted technology to bypass to develop innovative and borderline tactics to succeed, a second relates almost conversely to bypass computer-assisted safety envelopes potentially limiting the performance. This paper proposes a three phase model derived from Rasmussen's theory of migration to boundaries to explain the mechanisms, by which the deviance occurs, stabilizes, regresses, or progresses to an accident. Two points must be clearly understood: first how systems adapt to deviances and may escape to safety surveillance (including how they twist the reporting systems to hide the deviance), and second, what strategy can be realistically suggested to coping. The concepts of lifecycle of industrial systems, resilience, and dynamic risk management are other key point of the paper.


AUTEUR(S)
René AMALBERTI

MOTS-CLÉS
violations, migrations, contournement, erreurs, sécurité, automatismes.

KEYWORDS
violations, migrations, errors, safety, automated systems.

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 7.5 €
• Non abonné : 15.0 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (1,72 Mo)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier