ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Auteurs : soumettez
votre article en ligne

APPEL À
CONTRIBUTION

Le comité de rédaction du JESA lance un appel à proposition de numéros spéciaux.

En savoir plus >>
Autres revues >>

Journal Européen des Systèmes Automatisés

1269-6935
Revues des Systèmes
 

 ARTICLE VOL 48/4-6 - 2014  - pp.247-250
TITRE
INTRODUCTION

RÉSUMÉ

La réalisation de ce numéro spécial part du postulat suivant : les résultats de nombreux travaux de recherche montrent que la conception d’un système homme-machine ne peut plus se limiter à l’étude de défaillances techniques mais nécessite la prise en compte des facteurs humains ou organisationnels. La conception ou l’automatique centrée sur l’ homme, l’ingénierie des facteurs humains, la fiabilité humaine, l’automatique humaine, l’ingénierie des interfaces homme-machine, l’ingénierie des systèmes sont des exemples de démarches valorisant l’étude des comportements humains en conception, analyse ou évaluation de systèmes homme-machine. Ce numéro a donc pour objectif de faire un point d’avancement et de valoriser les activités scientifiques dédiées aux systèmes homme-machine et issues des sciences pour l’ingénieur, des sciences de l’information et de la communication et des sciences cognitives. Elle intègre des contributions de communautés scientifiques telles que la communauté d’ERGO-IA (ergonomie et informatique avancée), le GDR I HAMASYTI (Groupement de recherche international en systèmes homme-machine dans les transports et l’industrie), le GT ASHM (Groupe de travail en automatisation des systèmes homme-machine) du GDR MACS (Groupement de recherche en modélisation, analyse et contrôle de systèmes dynamiques), le Comité technique human-machine systems de l’IFAC (International federation on automatic control), et le GRAISyHM (Groupement de recherche en automatisation intégrée et systèmes homme-machi ne). Cet ouvrage propos e aux lecteurs des approches complémentaires pour l’analyse ou le contrôle de systèmes homme-machine avec la mise en valeur et la prise en compte de facteurs humains ou organisationnels, en présentant des exemples concrets ou des applications originales (e.g., sport, transport, production, logistique ou handicap). L’usage de technologies innovantes nécessite le développement de nouvelles approches de conception intégrant les facteurs humains tels que l’acceptabilité afin d’améliorer la sécurité, la performance, ou la fiabilité. L’article de Mollard et Wolff porte sur cette thématique en illustrant leur argumentation avec l’usage d’interfaces à écran tactile. Cet intérêt est conforté par un deuxième article, celui de Wolff, Gattegno, Adrien, Gabeau et Isnard, dans lequel les auteurs montrent que les tablettes tactiles peuvent être un support adéquat pour faciliter l’interaction et l’apprentissage chez les enfants autistes. Les interfaces cerveau-ordinateur (brain-computer interfaces, BCI) permettent le développement de telles technologies innovantes. Botte-Lecocq, Bekaert, Vannobel, Leclercq et Cabestaing proposent une nouvelle démarche prospective pour accélérer le processus de conception et d’exploitation de ces systèmes, à partir d’un laboratoire dédié aux BCI. Dans l’article de Barbé, Mollard et Wolff, les auteurs ajoutent des considérations ergonomiques pour la conception et la simulation de nouvelles interactions tactiles. Ils appliquent leur modèle pour la validation d’une configur ation d’un cockpit d’avion basée sur des écrans tactiles. Ce type d’études renforce l’intérêt du développement de technologies innovantes pour l’aide au contrôle ou la supervision de systèmes complexes tels que les transports ou les systèmes industriels, et pour l’aide aux personnes atteintes d’handicaps cognitifs ou aux personnes à mobilité réduite.



AUTEUR(S)
Frédéric VANDERHAEGEN

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
GRATUIT
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (31 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier