ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Auteurs : soumettez
votre article en ligne

APPEL À
CONTRIBUTION

Le comité de rédaction du JESA lance un appel à proposition de numéros spéciaux.

En savoir plus >>
Autres revues >>

Journal Européen des Systèmes Automatisés

1269-6935
Revues des Systèmes
 

 ARTICLE VOL 42/4 - 2008  - pp.363-364
TITRE
Éditorial

RÉSUMÉ
La robotique de nouvelle génération, souvent qualifiée de robotique de service, au sens de robots « interventionnels », revêt des enjeux scientifiques et économiques, très importants. Ces robots d’intervention (exploration, assistance, maintenance, sécurité et défense…) ont atteint un niveau de complexité dépassant considérablement celui des robots manufacturiers. Dans tous les domaines, terrestre, marin, aérien voire spatial, cette complexité provient notamment de l’intégration de fonctionnalités multiples : perception avancée, planification, navigation, commande, comportements autonomes, etc., sans omettre les fonctionnalités relatives à la téléopération et à la coopération de robots. Les travaux récents sur ces différents thèmes ont permis, souvent indépendamment, d’accroître les performances sur des aspects particuliers de la réalisation de missions. L’enjeu sous-jacent à l’émergence de robots autonomes, tant sur le plan opérationnel que décisionnel, est la capacité à intégrer ces nombreuses fonctionnalités au sein de l’architecture de contrôle, matérielle et logicielle. Cette dernière constitue le thème central de ce numéro spécial. Le domaine des architectures de contrôle de robots est en effervescence depuis quelques années, tant sur le plan national qu’international. L’essor rapide de la robotique autonome, marquée d’ailleurs par des réalisations industrielles orientées grand public (dont le chien Aibo et l’humanoïde Nao), a des répercutions évidentes en termes d’exigences en génie logiciel, combinant notamment les problématiques des systèmes complexes et celles des systèmes temps-réel, et en assurant qualité, évolutivité, sûreté et sécurité. La forte croissance de la complexité, le besoin de développements rapides et évolutifs, l’autonomie et la capacité à coopérer tant avec d’autres systèmes qu’avec l’homme mettent toujours plus en exergue les problèmes architecturaux. En France, cette évolution a amené récemment les communautés robotique, travaillant sur le contrôle/commande de robots, et informatique, plus particulièrement sur le génie logiciel et la science de la programmation, à se rejoindre à travers des forums communs autour de ce thème précis des architectures de contrôle de robots. Ces deux communautés en font des opportunités d’échanges et de confrontations particulièrement enrichissantes. Les spécialistes des architectures de contrôle de robots profitent de méthodes de développement, de techniques de structuration, de nouvelles approches de programmation qui vont leur permettre de mieux construire ces logiciels, de faciliter l’intégration, et de les rendre plus sûrs en permettant de mieux les vérifier formellement. Les spécialistes du génie logiciel trouvent dans les architectures de contrôle de robots une inspiration, des méthodes et des solutions à des problèmes qui montent en puissance rapidement aujourd’hui comme le contrôle autonomique des systèmes répartis à grande échelle ou encore la construction de systèmes répartis temps-réel embarqués coopérants. Ce numéro présente quelques travaux à l’interface entre les domaines mentionnés, fruits de réflexions pluridisciplinaires à l’image des échanges ayant lieu dans la communauté que nous animons à travers les journées annuelles CAR (Control Architectures of Robots) ; après Montpellier en 2006, Paris en 2007, c’est à Bourges qu’auront lieu les journées CAR’2008.

AUTEUR(S)


LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
GRATUIT
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (63 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier