ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Auteurs : soumettez
votre article en ligne

APPEL À
CONTRIBUTION

Le comité de rédaction du JESA lance un appel à proposition de numéros spéciaux.

En savoir plus >>
Autres revues >>

Journal Européen des Systèmes Automatisés

1269-6935
Revues des Systèmes
 

 ARTICLE VOL 41/7-8 - 2007  - pp.771-773
TITRE
Éditorial

RÉSUMÉ
Les innovations technologiques récentes, traduites, par exemple, par l’omniprésence des ordinateurs et des réseaux de communication dans les systèmes de contrôle et de commande, ont suscité un intérêt considérable pour l’étude des systèmes dynamiques hybrides (SDH). Ceux-ci se caractérisent comme des processus dynamiques complexes possédant une interaction forte entre des dynamiques continues modélisées par des équations différentielles ou aux différences, et des dynamiques discrètes, décrites par un système à événement discret. Une classe importante de tels systèmes est en particulier constituée des systèmes dynamiques à second membre discontinu : une classe particulière de systèmes dynamiques longtemps étudiés par les mathématiciens et automaticiens en tant que problème d’équations différentielles discontinues. D’un point de vue pratique, les domaines d'application des résultats sur ces systèmes sont nombreux. Ainsi le contrôle du trafic aérien a-t-il été un des premiers domaines exprimé sous la forme d'un problème de commande optimale pour SDH. D'autre part, beaucoup de problèmes liés à la gestion de l’énergie, sujet assez ancien et souvent abordé en utilisant les techniques à base de modèles moyens, sont des problèmes naturellement hybrides. Aborder le problème des systèmes contrôlés en réseaux sous l’angle SDH est une alternative intéressante aux approches orientées systèmes à retard. Dans le secteur automobile, la multiplication des dispositifs d’aide à la conduite et les commutations entre ces différentes fonctions confèrent un aspect hybride au comportement global du véhicule qu'il est nécessaire de prendre en compte. Plus généralement, la recherche liée aux SDH fournit une base théorique pour la modélisation, l'analyse et la conception des systèmes embarqués. Enfin, l'intérêt de prendre en compte le caractère hybride des dynamiques des systèmes biologiques a été récemment mis en évidence. Comprendre et maîtriser les phénomènes complexes engendrés par ce type de systèmes dynamiques est un travail difficile et nécessaire. Ainsi, pouvoir contrôler, estimer et anticiper le comportement d'un système hybride est un enjeu majeur de la recherche. Ceci a incité de nombreux chercheurs en automatique et en informatique à développer des approches pour modéliser, analyser, et commander ces systèmes. Plusieurs approches, dont certaines interdisciplinaires, ont été proposées. Néanmoins, le développement d'une théorie et des outils généraux pour l'analyse, la synthèse et la vérification est loin d’être achevé. En France, les chercheurs impliqués dans ces travaux se retrouvent au sein du groupe de travail « Systèmes Dynamiques Hybrides » du GdR MACS. Ce numéro spécial a été initié dans le cadre de ce groupe. Il est constitué d’articles de synthèse rédigés par des auteurs appartenant à plusieurs laboratoires ou d’articles présentant des contributions plus spécifiques. Il offre ainsi un aperçu de quelques problèmes actuels aux applications évidentes. Tous les articles soumis (15 propositions) ont été évalués par des experts scientifiques. Au final, 7 articles ont été retenus pour ce numéro.

AUTEUR(S)


LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
GRATUIT
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (66 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier